Articles de Presse 

Rubrique "Enseignement"
Viviane Saro - 15.06.2017

 

Apprendre à devenir officiant laïc. «L’idée est de pouvoir garantir de former de futurs professionnels fiables, prêts, ensuite, à célébrer les passages de vie: unions, accueil d’enfants ou funérailles», lancent Natalia Serrano et Sandra Widmer Joly, le duo d’officiantes laïques. Les fondatrices de Ceremoniae ont été approchées par l’Ecole-club Migros Genève. Objectif? Créer une formation pour cette nouvelle corporation.

Une superbe opportunité qu’elles ont acceptée avec enthousiasme et humilité. Après plusieurs mois de réflexion et de travail, un cursus a donc été concocté, aussi complet que possible.

Programme riche

Les fondatrices de Ceremoniae dispenseront durant quinze jours leurs connaissances (théoriques et pratiques) et mettront les participants en situation. Pour être à même d’appréhender chaque demande de manière optimale. Nombre de thèmes seront abordés, comme la laïcité, les missions et les limites du métier, les savoirs (savoir être, savoir écouter, savoir écrire et savoir dire) tour à tour développés et mis en pratique, ainsi que les bases pour monter sa petite entreprise de célébrant laïc.

Partager une passion

«Officier de manière laïque ne signifie pas rejeter toute religion, souligne Sandra Widmer Joly. Nous accueillons chaque personne dans ses croyances et ses valeurs, qu’elle soit agnostique, athée ou dans une démarche spirituelle personnelle. Enfin, notre objectif est de donner un sens et de symboliser de manière personnalisée un cap quel qu’il soit: qu’il s’agisse d’un mariage ou du moment de dire «au revoir» à un être aimé.» Natalia Serrano conclut: «Nous allons partager notre passion de cette profession, accessoire certes, mais essentielle à tout passage de vie.»

Devenir officiant laïc unions, funérailles et autres cérémonies,

Ecole-club Migros Genève et Nyon, www.ecole-club.ch www.ceremoniae.ch

Magazine Migros

Rubrique "A votre service"

Véronique Kipfer - 19.06.2017

"Dix conseils pour organiser son mariage"

Genève à Chaud - novembre 2017

Lire à partir de 6:30 / Sandra Widmer

Rubrique "Actuel" - GHI
Maude Malval

 

"Selon l'Office fédéral de la stastistique, 35% des résidents genevois sont sans confession. Que faire alors lorsque l'on souhaite se marier ou dire "au-revoir" à un proche ? A qui s'adresser ? Ceremoniae, une nouvelle structure à Genève, propose des célébrations de mariage et de funérailles de manière laïque et donc respectueuse des croyances de chacun. Aux commandes de Ceremoniae : deux célébrantes professionnelles, formées spécialement par Ashoka pour ces passages de vie plus qu'importants: Natalia Serrano célèbre les mariages et Sandra Widmer Joly les funérailles. "A chacune sa sensibilité pour créer des cérémonies qui ressemblent à ce que chacun souhaite", affirment-elles. Le duo, très à l'écoute de tous, organise également des cérémonies d'accueil d'enfant et d'autres encore pour dire "adieu" à son animal de compagnie. "Nous avons eu des demandes dans ce sens et, c'est tout naturellement, que nous avons pensé à ces cérémonies particulières mais essentiels pour certains. Ceci dans le respect et les besoins de chacun", ajoutent-elles."

Rubrique "C'est mortel" - GHI
Sandra Widmer Joly
Article paru le 14.01.2015
 

"Mais pourquoi écrire sur ce thème? Si mortel soit-il… Tout simplement parce que j’ai envie de mettre des mots sur les maux. D’évoquer un sujet hautement tabou. Universel et profondément humain. Certains en ont peur, d’autres non. Elle bouleverse, tétanise, révulse, indiffère, questionne ou libère. La Grande Faucheuse passe… et notre société, en mal de rites de passage, ne nous laisse que quelques petits jours pour dire «au revoir» à l’être aimé. Entre formalités et chagrin, beaucoup ne s’y retrouvent plus. Alors, cette chronique donne du temps au temps. Le temps d’une réflexion, d’un conseil pour des personnes qui en auraient besoin, de thèmes d’actualités, voire de coups de gueule et des notes d’humour. Et si la mort m’interpelle, c’est que j’ai fait le choix d’y accompagner mes pairs. En mots, par ma fonction de rédactrice professionnelle et en qualité de célébrante laïque en funérailles. Et en émotion ou en questionnement, avec chacun de vous."

 

Sandra Widmer Joly

 

 

 

GHI
 
Article paru le 17.12.2015
 
En deuil au coeur des fêtes
 

Recueillement - Noël arrive. Et pourtant, vous avez toujours dans le coeur la perte d'un être cher. Vous pensez à lui, ou à elle. Et vous souhaiteriez lui rendre hommage. Voilà un moment qui est pour vous. L'association Les Couleurs du Deuil propose, en collaboration avec Cité Générations, le réseau de santé Delta et la Ville D'Onex, une heure de recueillement àl'approche des fêtes de fin d'année. Ce sera l'occasion de se souvenir, à partir de textes et de musiques, de toutes ces personnes parties trop tôt. Sandra Widmer Joly, officiante laïque, mènera ce moment de souvenirs. Un apéritif santé vous sera offert à la fin. Bienvenu à tous ! GHI

Le Matin - Rubrique Economie

Fabien Feissli 

Article paru le 2 novembre 2015

 

... "Cela peut s'avérer difficile si le défunt a tout prévu et qu'il ne laisse aucune place à ses proches. Eux aussi ont leur mot à dire dans cet au-revoir", rappelle Sandra Widmer Joly, officiante laïque en funérailles. L'auteure du livre "Le guide mortel" salue les différentes initiatives connectées qui naissent dans le domaine. "C'est intéressant, notamment pour préparer son départ, mais, dans le chagrin, le contact humain reste l'essentiel à mes yeux", souligne-t-elle."

 

 

 
 
BILAN
Chantal Methez de Senger
Article paru le 8.12.2014
 
Organisation d'enterrements

"L’idée: Trois nouvelles sociétés viennent de voir le jour en Suisse, ce qui prouve que le business «des morts» a de l’avenir: Ceremoniae organise des cérémonies laïques pour personnes et animaux de compagnie, Adangelis propose des mémoriaux en ligne assurant au défunt une éternité numérique et Thanatos & Me permet de planifier et de personnaliser ses funérailles."

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus